Syndicat des Vignerons du Vézelien

¤  Géologie   ¤

PRESENTATION GEOLOGIQUE ET GEOGRAPHIQUE DES QUATRE COMMUNES VITICOLES DU VEZELIEN


Les finages d’Asquins, Saint-Père, Tharoiseau et Vézelay s’étendent sur les terrains sédimentaires d’âge secondaire, formant les assises du Bassin Parisien. Cependant entre Terre-Plaine à l’est, Bazois au sud, plateaux de Basse- Bourgogne au nord et à l’ouest et Morvan au sud-est, le Vézelien forme une petite région au paysage bien individualisé.

Le contact entre les terrains sédimentaires, de résistances différentes et le massif cristallin se traduit par un relief de côtes dominant la dépression périmorvandelle, affecté par un escalier de failles, (s’élevant vers le horst morvandiau au sud-est) qui, s’il ne se manifeste pas très visiblement dans la topographie, a favorisé une action nuancée de l’érosion sur des compartiments portés à des niveaux différents. La continuité de la côte est en outre rompue par la percée conséquente de la Cure dont le cours suit localement le tracé de l’une de ces failles.
A l’ouest (rive gauche de la Cure), la côte est couronnée de calcaires résistants du bathonien supérieur, encore largement préservés, en dépit des entailles des vallons obséquents (Vau Flot, Ru du Vaufront, Combe Bourier, etc…) qui érodent le bathonien inférieur et isolent les buttes témoins de Vézelay, de l’Ermitage et du Mont Liboeuf. Au-dessous, l’affleurement des calcaires durs et bajociens se traduit par un ressaut, qui s’abaisse vers le nord et disparaît sous les alluvions à Asquins.

Dans le compartiment intermédiaire (celui de Gros Mont et Brûle Goué), les calcaires du bathonien supérieur, largement entamés, ne couronnent plus que les buttes témoins de Gros Mont, La Tournelle et Brûle Goué. Le ressaut du bajocien domine de longs versants au profil concave, déblayés dans le lias supérieur et moyen qui affleurent beaucoup plus largement qu’à l’ouest de la faille de la Cure, dans le compartiment inférieur, où il est d’ailleurs noyé sous les alluvions anciennes et modernes.

Dans le compartiment oriental (Tharoiseau), le bathonien inférieur n’est plus protégé par le Bathonien supérieur (qui ne subsiste plus qu’au Montmartre sur le finage de Vault-de-Lugny). La côte du Bajocien est fortement marquée. Le Lias affleure dans toute son épaisseur. L’inclinaison des couches permet l’apparition de la petite côte du calcaire à gryphées géantes (Domérien supérieur) au sud de Tharoiseau.

Taillé dans une longue série sédimentaire où s’alternent des roches de résistances différentes, l’entonnoir de la Cure resserré au nord, largement ouvert vers le sud, se perçoit comme un amphithéâtre où l’érosion a aménagé une succession de buttes et de talus étagés dans un dénivelé d’environ 200 mètres où les expositions au sud et à l’est prédominent en raison de la dissymétrie de la percée de la Cure. L’ensemble de ces buttes et de ces questas confèrent au site de Vézelay, un paysage qui lui est propre au sein de la Bourgogne et participe à l’identité de ses productions viticoles.


Mise à jour: 02/10/08 Club Informatique Asquinois